• 20170421_occupetoidamelie

Synopsis
Pour toucher le colossal héritage de son père, Marcel doit se marier. Or, coureur, fêtard et insouciant, il ne souhaite pas vraiment se ranger des voitures. Il met donc en place un stratagème pour récupérer l’héritage, précieusement gardé par son parrain, un bijoutier belge. L’idée est de faire croire à son parrain qu’il épouse Amélie d’Avranches, une cocotte parisienne, une demi-mondaine – une escort girl dirait-on aujourd’hui.

Géniale comédie des faux-semblants, tromperies et tartufferies généralisées, tout le monde ment à tout le monde, pour deux raisons : le cul et le fric.On arrive à la fin d’un genre, à la fin d’une époque. La pièce aussi géniale et flamboyante soit-elle, a un coté fin de règne, comme si on arrivait au bout de quelque chose, il y a un épuisement, une fin.  Elle me plaît pour cela aussi.

Une course effrénée pour l’amour, l’argent et les plaisirs du monde, qui ravage tout sur son passage. Que peut-on sacrifier, jusqu’où peut-on aller, pour profiter du monde et jouir sans entraves…? On modernise le genre Feydeau, on l’actualise à notre époque et nos mœurs. Une folle fantaisie au sein d’un monde qui l’est tout autant. Un divertissement ténébreux.

Considéré comme le génie du vaudeville et le maître du genre, ses pièces sont de savantes horlogeries au service du rire. Le rire, c’est « du mécanique plaqué sur du vivant », écrivait Bergson en 1899 ; au même moment les pièces de Feydeau triomphaient dans Paris.
Représentatif de la Belle Epoque, de son insouciance, des plaisirs faciles dans la Ville Lumière, il a montré aussi toute la folie d’une bourgeoisie oisive et inconséquente, où l’on s’amuse sans penser que l’Europe allait basculer dans le sang et la guerre. Il meurt à l’âge de 58 ans, interné dans un asile, victime de la syphilis.
Longtemps relégué comme amuseur facile auteur de textes pour les théâtres des boulevards, il jouit depuis quelques années d’un nouveau regard et d’une nouvelle lecture de son œuvre.

Pièce de Georges Feydeau

Mise en scène Hugues Chabalier

Avec  Paula Brunet Sancho, Hugues Chabalier, Guillaume Clausse, Adèle Grasset, Tommy Luminet, Dominique Paren, Anne-Juliette Vassort

Collaboration artistique Shams El Karoui

Dramaturgie David Rignault

Scénographie Marion Perrichet

Musique Pierrick Monnereau

Vidéo Clotilde Amprimoz 

Lumière Pauline Guyonnet

Costumes Marie-Frédérique Fillion

Administratrice de Production Laurie Bardet

Création  les  14,15 et 16 janvier 2017 / Théâtre Jean Vilar, Bourgoin-Jallieu

Tournée 2017 : Théâtre de Roanne, Théâtre de Bourg-en-Bresse, Le Chai du Terral, Saint-Jean de Védas (Montpellier ),Théâtre du Puy-en-Velay, + 5 dates sur la saison 17/18 (à définir) Sorbiers (42) Le Chambon-Feugerolles (42) Saint-Martin d’Hères (38)

Cie Théâtre de la Rencontre – 166, rue de Chevilly  –  Esc D – 94800 VILLEJUIF
Tél & Fax (33) 01 78 68 39 71

Email : cietheatredelarencontre@gmail.com